L’individu Roi

On parle beaucoup de l’enfant roi, mais leurs parents, ou pas d’ailleurs : l’individu roi, on en parle ?

Bruno Lemaire veut soutenir Air France, en pleine crise de Coronavirus.
Bon Bruno, on est en 2020, on est confinés, mais surtout le GIEC ça te parle ? les accords de Paris pour le climat ? L’écologie de manière générale ?

L’avion est un bon exemple car c’est peut être le summum de cette consommation libre et égoïste à laquelle on nous a éduqués.
On crame des quantités folles de carburants détaxés, à prix flambés donc, pour permettre à l’individu roi de vivre sa soif de voyage et d’aventures en nous ayant bien appris que c’était normal, légitime même, un droit inaliénable, celui de la consommation. Tout est possible si on y met le prix et pour ça employez-vous, peu importe à quoi, ce qui compte c’est de pouvoir consommer à la fin.
Toutes les ressources et les écosystèmes sont à vendre. Dans un système fini alors dépêchez-vous, y’en aura pas pour tout le monde.
Par exemple, notre surconsommation actuelle de smartphones à courte durée de vie épuise des matières premières qu’on ne sait pas remplacer à l’heure actuelle. Donc ce mode de consommation est très court-termiste et sera vite insoutenable.
Avec le déploiement de la 5G on donne aux individus la liberté de transférer encore plus de données numériques : streaming, jeux en ligne en HD, on ne pose jamais la question de la limite physique de ce qui fait tourner tout ça.
Pourtant ça signifie plus d’énergie consommée par les datacenters, plus de charbon brûlé, plus de CO2.
Peu importe l’explosion planétaire de la pandémie par déplacements superflus de personnes et de marchandises à très grande échelle.
Peu importe l’incroyable augmentation du CO2 atmosphérique.
Peu importe l’épuisement des ressources.
Peu importe la destruction des écosystèmes qui nous servent d’habitats et de moyens de subsistance.
L’important c’est la liberté de tout cramer parce que la liberté individuelle avant tout.
Ce sont les garants de l’ordre sérieux des choses qui t’expliquent ça à longueur de plateau télé.
C’est le projet politique des gens qui nous gouvernent.

L’individu roi est indépendant du groupe, il est au dessus du groupe même, il peut l’écraser si il en a envie, c’est son droit. Il ne s’en rend même pas compte le plus souvent, il a simplement été élevé comme ça.

Et donc là si tu dis, bah non c’est pas cool, on est un groupe d’individus sociaux normalement. On tient aux autres et on est censés agir dans l’intérêt du collectif.
T’auras toute la bande des chiens de garde du bloc bourgeois, et plus largement les gens de droite qui vont te dire :
Oh mais on va quand même pas basculer dans l’écofascisme ! C’est la dictature verte que vous voulez !? L’économie va s’effondrer !
Mais mon pote on est en pleine dictature ! Celle du capital qui décide de comment et pourquoi on doit bosser, seule manière de survivre. On se rend de plus en plus compte que ça nous fait faire de la belle merde quand même.
Cette économie va s’effondrer ? Tant mieux, c’est le but. On peut très bien vivre autrement, encore mieux si on ne parasite pas le fruit de notre travail.

Permettre aux gens de penser eux même leur avenir dans la meilleure direction et donner un autre sens à leur existence serait précisément sortir de cette dictature.
Poser des limites à la consommation dans l’intérêt collectif est nécessaire.
Alors excuse de vouloir niquer ton biz, répartir plus équitablement la richesse produite par ceux qui bossent vraiment et produire utile, durable pour pas se manger un mur climatique ni gaspiller à vitesse maximale les ressources finies qui restent.

On voit ici toute la folie de la pensée libérale. L’individualisme matraqué à longueur de spot publicitaire et poussé par le star système qui nous accable.
T’as une petite bite ? C’est pas grave t’auras une grosse bagnole.
T’as pas de personnalité ? Achète toi 10 paires de pompes pour exister.
L’individu roi doit être exceptionnel et il ne peut s’épanouir que par la consommation.
Sa personne est sacrée, ses possibilités sont infinies et assurées par la loi et l’ordre républicain.
Le droit d’accumulation illimitée de richesses pour un individu ne peut que être défendu qu’au détriment du collectif.
La liberté individuelle de consommer sans limite ne peut être garantie qu’au détriment de l’environnement et ne peut mener qu’à l’épuisement des ressources finies.
J’emmerde cet ordre républicain, je rêve d’une révolte totale et permanente contre lui.
L’incitation omniprésente à toujours plus de consommation futile est une aberration contre laquelle nous n’avons aucune liberté de choix, elle induit nos désirs et nos désirs nous dirigent. Débarrassons nous de la publicité, libérons-nous de la société de consommation.

Que les choses soient claires : je suis un individu roi, malgré ma Clio de 2002. Je consomme beaucoup trop. Comme vous j’ai été influencé toute ma vie par une société néolibérale capitaliste, il m’est extrêmement difficile de m’imaginer en dehors de celle-ci, d’échapper à mon aliénation.
Il faudra énormément de travail sur sois-même, de batailles intellectuelles et physiques pour se débarrasser de ce système parasitaire mondialisé, armé, totalitaire, avant qu’il ne nous détruise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *