Parlons du web, avec Benjamin Bayart.

Je viens de découvrir Benjamin Bayart. Je ne sais pas si c’est le bout de chemise qui dépasse ou la cravate Tex Avery qui m’a séduit, en tout cas j’adore ce mec.

Alors aujourd’hui, on parle de nouveau d’Internet. Mais plus de son fonctionnement matériel, de sa consommation d’énergie, mais de ce qu’il est en tant qu’outil et en quoi son existence même change notre monde.

On trouve pas mal de vidéos de lui sur la toile, j’en ai sélectionnée une bien complète, récente, dans laquelle il aborde aussi des questions d’actualités et donne un avis que je partage largement. J’étais très content d’entendre tout ça.
Il commente aussi et c’est très important, la récente « loi contre le terrorisme » et une partie des problèmes qu’elle pose. A voir :

Sinon globalement, Benjamin explique Internet. Il l’explique très bien et met en avant ses enjeux et ce à quoi tout citoyen digne de ce nom devrait être attentif. J’espère que son discours est compréhensible pour l’internaute moyen, c’est peut être un peu pointu, sans doute un peu difficile d’accès aussi vis à vis de l’aspect « conférence » de la vidéo qui n’est pas ce qu’il y a de plus fun, mais c’est hyper intéressant et ça justifie le peu d’effort à fournir.
En tout cas son discours est clair, plutôt divertissant à écouter à défaut d’animations visuelles distrayantes.

Ce que j’aime beaucoup aussi, c’est que son approche, sa philosophie globale est la bonne, selon mes critères en tout cas 🙂
Il construit sa réflexion avec de bonnes références (fin de l’énergie gratuite, consumérisme débile, etc.)

Notre civilisation met en marche 1984, en même temps que d’autres dystopies de SF, va y avoir de quoi s’amuser.

Bref, Internet doit rester libre, non contrôlé, il faut se battre pour ça et prendre le temps de comprendre un outil qui a un rôle si important dans nos sociétés.

à lire sur le blog de FDN :
http://blog.fdn.fr/?post/2014/09/07/pjl-cazeneuve-le-filtrage-administratif-encore-vraiment

Tiens ça m’a rappelé ce super docu d’Arte, où Benjamin Bayart apparaissait déjà, mais je ne l’avais pas remarqué à l’époque, ainsi que bluetouff de reflets, Jérémy Zimmermann et d’autres. C’est génial et peut être plus facile d’accès :

La surveillance de masse ça vous parle ? Les armes numériques ?
Des entreprises françaises, entre autre, qui aident des gouvernements totalitaires à surveiller, traquer via internet et grâce à des logiciels très pointus de flicage de masse, les opposants politiques dans leur population. Opposants qui une fois arrêtes se feront alors offrir un thé, donc tout va bien.

Bonne claque.

Dans le même genre, une autre conférence en duo avec Jérémy Zimmermann, qui date d’un an à peu près et qui commente la collecte de données privées par google, facebook pour le compte de la NSA, entre autres joyeuseries, plus pointues et spécifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *